Chirurgie réfractive au laser
Chirurgie des yeux
Esthétique du regard
Contactez-Nous

Oeil sec

Accueil / Anomalies de l'oeil / Oeil sec

« L'œil sec est une maladie multifactorielle des larmes et de la surface oculaire qui résulte en des symptômes d'inconfort, de perturbation visuelle et d’instabilité du film lacrymal avec des dommages potentiels à la surface oculaire. Il est accompagné par une osmolarité accrue du fil lacrymal et inflammation de la surface oculaire. »

anomalies-deloeiloeil-sec

Manifestations

L’œil sec se manifeste par une sensation d'inconfort, des douleurs, des brûlures, des démangeaisons et une vision brouillée. Une fatigue des yeux apparaît après une courte période de lecture ou de travail sur écran.

Paradoxe : l’œil sec qui pleure

Paradoxalement, un des symptômes du syndrome de l’œil sec est le larmoiement excessif. Pour comprendre ce phénomène, il faut savoir qu’il existe deux types de larmes. Les larmes réflexes sont produites lorsque l'œil est irrité, par exemple, lorsqu'il est en contact avec un corps étranger, lorsqu'on coupe un oignon ou lors d’émotions fortes.

Le film lacrymal a une structure plus complexe avec une couche lipidique externe, une couche aqueuse médiane et une couche mucinique interne. Dans l’œil normal, ce film lacrymal lubrifie la surface de l'œil quand on clignote et qu’on couvre le globe oculaire pour le protéger. Dans l’œil sec par contre, un film lacrymal irrégulier aboutit à des zones sèches de la cornée qui irritent l’œil chaque fois que la paupière glisse au-dessus. Il s’en suit un écoulement de larmes réflexes, car l'œil tente de se lubrifier et de contrer l'irritation.

Causes

Plusieurs raisons expliquent l’instabilité du film lacrymal qui cause la sécheresse oculaire. La plus courante est le vieillissement. La production de larmes décline habituellement au fur et à mesure que les années passent. La blépharite (inflammation des paupières) est une autre cause fréquente.

Un chauffage excessif ou une trop forte climatisation peuvent aussi provoquer la sécheresse oculaire, tout comme le port de lentilles de contact, le travail sur ordinateur, la lecture prolongée ou la consommation de certains médicaments, tels que les antihistaminiques et les pilules contraceptives. Les allergies, les carences en vitamines et le temps très sec peuvent également causer la sécheresse oculaire.

Traitement

Puisque les causes du syndrome de l’œil sec sont multiples, la prise en charge comporte différents aspects:

  • amélioration des conditions ambiantes : taux d’humidité, ventilation contrôlée, poussière, arrêt tabac, etc.
  • bonnes habitudes de travail : faire des pauses régulières et des exercices de clignement.
  • alimentation : augmenter l’apport en Omega 3 (plusieurs suppléments sont disponibles dans le commerce) et diminuer la consommation d’alcool et de caféine qui ont un effet diurétique.
  • larmes artificielles : elles soulagent temporairement les symptômes de l’œil sec mais ne traitent pas la cause de la maladie. Il existe une grande variété à viscosité plus ou moins élevée selon les besoins.
  • hygiène palpébrale : elle réduit la blépharite chronique antérieure et la dysfonction meibomienne (MGD), responsable de la blépharite postérieure.
  • traitement anti-inflammatoire: corticoïdes ou cyclosporine A  en collyre peuvent  être utiles dans certains cas.
  • doxycycline : à faible dose (20 ou 40 mg) elle possède des propriétés anti-inflammatoires bénéfiques pour la fonction meibomienne.
  • augmentation de la rétention lacrymale : par occlusion temporaire ou permanente du canal lacrymal par lequel s’écoulent les larmes.