Chirurgie réfractive au laser
Chirurgie des yeux
Esthétique du regard
Contactez-Nous

PKR/LASEK

Accueil / Chirurgie réfractive au laser / PKR/LASEK

La PKR (photokératectomie réfractive, version française) ou PRK (photorefractive keratectomy, version internationale) est un type de chirurgie réfractive qui a pour but de corriger soit la myopie, l’hypermetropie et/ou l’astigmatisme.

La PKR fut la première technique de chirurgie réfractive au laser et a précédé le populaire LASIK. Malgré le fait que la PKR ait une durée de récupération plus longue que le LASIK, elle est toujours une méthode de choix et offre des avantages pour certains patients.

Comme pour le LASIK, la PKR a pour principe de sculpter la cornée avec un laser excimer, afin de permettre à la lumière entrante dans l’oeil d’être re-focalisée sur la rétine pour améliorer la vision.

Qui sont les meilleurs candidats pour la PKR ? Tous les myopes, hypermétropes et/ou astigmates pour lesquels le LASIK est contre-indiqué.

Durée de l’intervention: +/- 10 minutes par oeil

Résultats habituels: une vision de 10/10 sans lunettes ou lentilles

Durée de récupération: Quelques jours à quelques semaines

Effets secondaires fréquents: sécheresse oculaire (moins fréquente qu’avec le LASIK) et halos lumineux nocturnes.

La différence principale entre la PKR et le LASIK est la première étape de la procédure.

Lors d’un LASIK, un fin capot est créé dans la cornée avec un microkératome ou un laser femtoseconde. Ce capot est ensuite soulevé pour exposer le tissu cornéen sous-jacent qui sera re-sculpté au laser excimer, puis remis en place en fin de procédure.

Lors d’une PKR, la fine couche superficielle de la cornée (l’épithélium) est enlevée et éliminée. Ensuite le tissu cornéen est sculpté directement à sa surface par le laser excimer. L’épithélium va ensuite repousser par lui même en quelques jours après l’intervention.

Une variation de la PKR, appelée LASEK, existe également. Au lieu d’éliminer l’épithélium de la cornée, celui-ci est remis en place à la fin de l’intervention. Ce concept paraît intéressant, mais le LASEK a largement perdu en popularité car la récupération visuelle est plus lente qu’avec la PKR

Avantages Désavantages
Sculpture moins profonde de la cornée Récupération plus lente que le LASIK
Parfois la seule option disponible pour les patients ayant la cornée fine Risque plus élevé d’infection post opératoire, d’inflammation et de vision floue („haze“)
Pas de risques de complications liées au capot Les premiers jours post opératoires sont moins confortables qu’après un LASIK
Une plus grande marge de sécurité par rapport à l’épaisseur cornéenne résiduelle

Comment pratique-t-on la PKR ?

La PKR est une chirurgie ambulatoire. L’intervention dure environ 20 minutes et se pratique sous anesthésie locale topique (à l’aide de gouttes anesthésiantes). En cas de forte angoisse, un calmant peut vous être administré par voie orale.

Premièrement, un petit instrument écarteur pour paupières est délicatement mis en place pour garder votre oeil ouvert.

Ensuite votre chirurgien enlève l’épithélium central avec une solution d’alcool diluée et une spatule. Le laser excimer est alors dirigé vers l’oeil pour sculpter la courbure de votre cornée au micromètre prés. Le laser va envoyer des milliers de tirs en quelques secondes sur la surface de la cornée sous contrôle d’un ordinateur qui va déceler les moindres micro-mouvements de votre oeil, aussi petits soient-ils. Les tirs sont alors instantanément ajustés à ces micro-mouvements ou encore l’appareil s’arrête en cas de mouvements trop prononcés.

Pour finir, une lentille de contact de „pansement“ est placée sur l’oeil pour le protéger. Les nouvelles cellules de l’épithélium vont alors repousser en 3 à 5 jours et le chirurgien pourra retirer la „lentille de pansement“.

Après l’intervention vous aurez le temps de vous reposer un peu avant de rentrer chez vous. Votre chirurgien vous prescrira de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires ainsi que de légers antidouleurs pour réduire l’inconfort post-opératoire, éviter les infections et accélérer la récupération. Comme pour n’importe quelle chirurgie, il est impératif de suivre rigoureusement les prescriptions de votre chirurgien pour garantir de bons résultats. Plusieurs consultations de contrôle vont suivre votre intervention pour s’assurer que vous récupérerez bien.

Les résultats à long terme de la PKR

La PKR existe depuis 1980, ce qui nous permets de dire avec plus de 35 ans de recule qu’elle donne d’excellents résultats. Depuis sa première introduction, la procédure a considérablement été perfectionnée. On peut dire aujourd’hui que les résultats sont similaires à celui du LASIK. La plupart des patients atteignent une acuité visuelle de 10/10 et quasi tous ont une acuité visuelle sans correction d’au moins 5/10 (minimum pour conduire sans lunettes). Avec les lasers modernes, il n’est pas rare que le vision post opératoire sans lunettes soit même meilleure que la vision pré-opératoire avec lunettes.

Les complications post-opératoires sont rares et les effets secondaires tels que la sécheresse oculaire ou les halos lumineux autour des sources lumineuses la nuit sont le plus souvent transitoires.

Rarement la vue peut être instable au cours du temps et nécessiter une retouche chirurgicale. En cas de presbytie (difficulté de voir de prés après 40 ans), une paire le lunettes de lecture pourrait être nécessaire.